Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sur la route de Jostein

La peine du menuisier de Marie Le Gall

31 Mai 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Romans français

legallTitre : La peine du menuisier

Auteur : Marie Le Gall

Éditeur : Phebus


 

 

 

Auteur :

Marie Le Gall est née en 1955 à Brest. Elle est professeure de lettres à Fontainebleau. La Peine du Menuisier est son premier roman.


Résumé :

«J'étais la fille du Menuisier, je le savais. Jeanne, malgré sa folie, était plus normale que moi, côté filiation. Elle le nommait. Pas moi. Nous n'avions pas de mots l'un pour l'autre. Notre lien était un long fil continu que personne ne pouvait voir. Aucun mot ne s'y accrochait comme le font les notes sur une portée. Nous-mêmes en étions ignorants, seulement soupçonneux de sa présence tenace.»

Son père est une ombre solitaire, sa maison bruisse de silences et les murs de pierre suintent le mystère... La narratrice grandit dans une atmosphère lourde de non-dits. Pourquoi celui qu'elle appelle le Menuisier est-il si lointain ? Pourquoi sa famille semble-t-elle perpétuellement en deuil ? Elle aimerait poser des questions, mais on est taiseux dans le Finistère. Livrée à ses doutes et à ses intuitions, elle écoute les murmures, rassemble les bribes, tisse patiemment une histoire. Des années lui seront nécessaires pour percer le secret de son ascendance, mesurer l'invisible fardeau dont elle a hérité.

D'une plume à la fois vibrante et pudique. Marie Le Gall décrypte l'échec d une relation père-fille et touche au coeur.


Mon avis :

Quelle étrange relation entre ce père "Le Menuisier" et sa plus jeune fille. Est-ce l'écart d'âge (plus de 50 ans) ou les difficultés liées à cette fille aînée, Jeanne, prise de crises de folie? Y-a-til d'autres secrets de famille qui rendent le père si taciturne, si absent? Il n'arrive pas à communiquer avec sa fille. Elle en a peur et refuse les plus petites opportunités de l'entendre.

L'atmosphère de ce livre est lourde et sinistre. L'auteur est obnubilée par la mort, par "ces encadrés", ces portraits de membres de la famille décédés jeunes ou tragiquement. La proximité du cimetière et l'ambiance bretonne avec l'évocation des "amaons" (âmes des trépassés) ajoutent une dimension morbide au récit .

Par contre, j'ai apprécié la nostalgie de la vie dans les petits villages et des habitudes des années soixante (landi, chocorêve, messe de minuit, le formica...).

L'auteur sait conserver l'intérêt du lecteur car Marie continue à chercher ce qui rend sa famille si ténébreuse. Elle va déterrer tous les secrets de famille mais elle et sa famille ne seront en paix tant qu'elle n'aura pas libéré une âme qui les tourmente.

Le style est sobre et pudique, la progression du livre est lente mais l'intérêt du lecteur est maintenu jusqu'à l'évocation du terrible secret familial.

 

Ce livre fait partie de la sélection 2010 du Prix des Lecteurs du télégramme.


Lire la suite

Une histoire d'homme

15 Mai 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Romans français

hommeTitre : Une histoire d'homme

Auteur : Bruno La Sassier

Editeur : JC Lattès


 

 

 

Résumé :


Une histoire d'homme, une histoire simple, celle d'un avocat quadragénaire à qui tout réussit : une vie professionnelle intense, une passion pour la nature, une bande d'amis de jeunesse. Pourtant l'image éclatante dissimule une errance sentimentale, jusqu'à cette journée de mariage... Mais l'autre peut-il nous sauver de nous-mêmes ? Avec cette évocation juste et lucide, Bruno Le Sassier explore la mécanique amoureuse des hommes fragiles.


Mon avis :


Voilà un livre dont le titre et la couverture sont bien choisis. L'auteur nous confie effectivement ses réflexions sur ses rencontres amoureuses avec une réelle perception masculine. Son amour de la nature vaut au lecteur de magnifiques descriptions d'espaces boisés et de paysages.

J'ai vraiment été emporté par ce récit. D'une part par la construction habile qui permet d'évoquer un souvenir en partant d'une rencontre faite lors de sa journée de mariage, laquelle est est récit conducteur du livre.

D'autre part, nous sommes tenus en haleine par le mystère puisque nous ne connaîtrons qu'à la fin du roman le nom de l'heureuse élue.

Et surtout, le lecteur suit le récit pour comprendre ce qui empêche le narrateur de s'engager réellement dans une histoire d'amour. est-ce la peur de la mort, est-ce le souvenir de cette ancienne amie décédée?

une phrase traduit bien ces rencontres vaines et successives. "Il n'y avait rien à trouver chez l'autre, si l'on y cherchait la réponse à ses propres interrogations".

J'ai été séduite par ce personnage, par cette bande copains fidèles en amitié. Le récit est très prude et personnel.

La fin est assez surprenante mais elle ajoute encore une dimension émotionnelle au roman.

C'est une belle découverte et j'en remercie logo.png et les  jc lattès.

Lire la suite

Le souffle des marquises

10 Mai 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Jeunesse

marquisesTitre : Le souffle des marquises

Auteurs : Muriel Bloch, Marie-Pierre Farkas

Editeur: Naïve


Roman adolescent dès 12 ans


J'ai lu ce livre avec ma fille de 12 ans pour un partenariat avec blogobook.jpg.


Résumé :

Lille, 1862 : Éléonore a dix ans et une oreille exceptionnelle.
Son père devient fou de rage lorsqu'il découvre qu'elle joue de la musique en cachette : ce n'est pas convenable ! Pour lui faire passer l'envie de devenir musicienne, il l'envoie à Paris chez son oncle et sa tante, qui tiennent une blanchisserie. Mais l'enfant trouve vite le moyen de se faire embaucher dans l'atelier de fabrication d'instruments de Monsieur Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone.
Commence alors une vie peuplée d'amitiés et d'amours impossibles, entre Montmartre et Pigalle, où se croisent peintres, artistes et tout le petit peuple de Paris, aux temps de la Commune et des premières Expositions universelles. Devenue une musicienne hors pair, Éléonore rencontre un trompettiste américain qui va bouleverser sa vie. Le souffle de cet amour la conduira au-delà de l'Atlantique, jusqu'à La Nouvelle-Orléans...


Notre avis:


- Qu'as-tu pensé de ce livre "Le souffle des marquises?

- J'ai bien aimé car je fais aussi de la musique et qu'il y a plein d'aventures.

- Moi, je pense que c'est un livre intéressant pour les jeunes de ton âge car il y a des repères historiques.

- Oui, j'ai retrouvé la campagne de Napoléon III contre les Prussiens. Mais c'est mieux qu'en cours car c'est plus "des petites histoires" comme la famine à Paris, la façon de vivre ou le début des écoles gratuites.

- Savais-tu que les enfants travaillaient aussi jeune au XIX ème siècle?

- Je ne savais pas que les enfants travaillaient dès 6 ans. Cela a du être difficile pour Eléonore de quitter sa famille aussi jeune!

-Qu'as-tu aimé dans ce livre?

- J'ai retrouvé des coutumes du Nord de la France que je connaissais car ma grand-mère y habite. J'aime bien les personnages d'Eléonore et Carmel. J'ai pleuré aussi quand elle perd son frère et que son père est méchant avec elle.

- As-tu remarqué comment on considérait les femmes à cette époque? Elles n'avaient pas le droit de jouer de la musique ou travailler où elles voulaient?

- Oui, heureusement que cela a changé!

- Y-a-t-il quelque chose que tu n'as pas aimé dans ce livre?

- Je trouve que les années passent vite et je n'aime pas ne pas savoir la fin.

- Nous lirons les tomes suivants!


Je trouve ce livre très intéressant pour les enfants de 10- 12 ans parce qu'il concrétise les leçons vues en histoire (travail des enfants, l'invasion de Paris par les Prussiens, les expositions universelles, l'immigration vers les États-unis). C'est aussi une découverte géographique et bien-sûr une exploration du monde de la musique.

Puis, c'est surtout la très belle histoire de cette enfant obligée de quitter sa famille, sa découverte de Paris puis des États-Unis. Sa témérité est un exemple (peut-être à ne pas suivre pour nos jeunes enfants car elle va quand même très loin) mais elle leur permet d'élargir leurs horizons.

C'est un livre intelligent, dynamique et émouvant. Le style est simple et facilement abordable pour cette tranche d'âge.


J'ai passé un très agréable moment avec ma fille et j'en remercie blogobook.jpg  et les Editions naive.jpg

Lire la suite