Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sur la route de Jostein

La retraite de l'aumônier, Muenier, Suel

20 Mars 2012 , Rédigé par Jostein Publié dans #Documents

Ju_Alexis_Muenie_4df089151dc9b.jpgTitre : La retraite de l'aumônier

Peintre : Jules-Alexis Suel

Lecture de Lucien Suel

Editeur : Invenit

 

Présentation de l'éditeur :

Dans cette ronde narrative joliment menée par Lucien Suel, lʼécrivain a su capter lʼimportance originelle du regard dans la peinture, puissamment mise en oeuvre dans lʼoeuvre de Jules- Alexis Muenier, La Retraite de lʼaumônier (1887) exposée au musée de Cambrai. Lucien Suel nous livre tour à tour les points de vue de ceux qui donnent du sens à ce tableau. Nous nous surprenons à chercher le ciel dans le haut du tableau tandis que le regard divin se pose sur ce serviteur de Dieu. Les mots de Lucien Suel nous guident à travers le tableau et nous donnent à entendre le vieil abbé, absorbé par la contemplation du déroulement de sa vie. En se remémorant affectueusement le bréviaire que lui donna le modèle de son sujet, le peintre lui aussi prend la parole et donne par là-même toute son importance à la figure centrale de la toile et de son ekphrasis : le bréviaire, la sainteté des Ecritures et lʼimmuabilité des mots, ce lieu intime où lʼécrivain et le peintre se rencontrent.

Né en 1863 à Lyon, Jules-Alexis Meunier est admis à l’école des beaux-arts de Paris à 18 ans, où il devient l’élève de Jean-Léon Gérôme. Il se lie d’amitié avec le peintre Pascal Dagnan-Bouveret. En 1887, grâce au Bréviaire, il obtient une médaille au Salon des artistes français, dont il deviendra sociétaire. Comme nombre de peintres, il fait en 1887-1888 un voyage au Maroc et en Algérie. En 1891, La Leçon de catéchisme est exposée au musée du Luxembourg à Paris. En 1895, il est fait chevalier de la légion d’honneur et est nommé conservateur du musée municipal de Vesoul en 1895. Une grande partie de son œuvre fut réalisée à Couvelon, en Haute-Saône, où son beau-père a acheté le château de Gérôme. En 1920 il obtient la médaille d’or à l’exposition universelle. Surnommé « le petit maître de Couvelon », peintre de genre et éminent représentant du naturalisme, Jules Alexis Muenier a peint près de 200 toiles parmi lesquelles de nombreuses scènes de la vie quotidienne dans les campagnes haut-saônoises, aujourd’hui exposée à Vésoul et Besançon mais également Montréal, Sydney, Melbourne, et Philadelphie.

 

La_retraite_de_l-aumonier_ou_Le_breviaire.jpg

Mon avis :

Je ne reviens pas sur la qualité de cette collection qui nous fait découvrir une oeuvre, un peintre et un auteur.

Lucien Suel fait intervenir trois narrateurs pour la lecture de ce tableau de Jules-Alexis Muenier. Vont se succéder le peintre, les pensées de l'aumônier et la voie divine.

Ces trois voix traduisent la simplicité, la maturité de l'aumônier au terme de sa vie. Le style et la construction du récit m'ont inspiré compassion et admiration pour ce vieil homme. Les traits de son visage fatigué, ses pensées simples et concrètes résument une vie de dévotion consacrée au bonheur des autres.

Il y a beaucoup de respect dans les sentiments du peintre, conscient de son succès et de ce qu'il doit à cet aumônier qui a posé pour lui et qui lui a légué son bréviaire.

L'auteur fait une très belle lecture de ce tableau. Il nous apaise grâce à des valeurs simples d'altruisme, de respect au milieu de ce jardin reposant, des rides et du regard fatigué de ce paisible aumônier.

 

J'ai acheté ce livre sur le stand Invenit au Salon du Livre de Paris et je remercie celle qui me l'a conseillé.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :