Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sur la route de Jostein
Articles récents

Intrusion d'Elena Sender

3 Avril 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Policiers étrangers

intrusionTitre : Intrusion

Auteur : Elena Sender

Editeur : XO Editions


Résumé :

Brillante neuropsychiatre, spécialiste des troubles de l’âme, Cyrille Blake reçoit un nouveau patient : Julien Daumas. Très séduisant, mais obsessionnel, impulsif, le regard inquiétant. D’emblée, il la tutoie, lui dit qu’il la préférait avec ses cheveux blonds. Cyrille est pourtant sûre de n’avoir jamais vu cet homme. En vérifiant dans ses dossiers, elle doit se rendre à l’évidence : elle l’a soigné lorsqu’elle terminait son internat de médecine. Comment peut-elle ne plus s’en souvenir ?
Déstabilisée, Cyrille fouille son passé et découvre l’impensable : elle a oublié des pans entiers de son existence. C’est incompréhensible. D’autant qu’au même moment, des événements inhabituels surviennent autour d’elle. Epiée en permanence, traquée jusque dans son appartement, Cyrille croit devenir folle ! Il faut qu’elle retrouve la mémoire. Coûte que coûte. Sauf que dans certains cas, il vaut mieux ne jamais se souvenir car, parfois, l’oubli est la seule solution pour continuer à vivre.


Mon avis;


Tout d'abord, je reconnais que l'intrigue est passionnante puisque j'ai lu ce livre en deux jours et que j'avais toujours hâte d'y retourner pour connaître la suite. De plus, l'histoire nous fait découvrir les méandres du cerveau et les techniques d'effacement de mémoire ou tout au moins les techniques pour lutter contre la dépression. Même si c'est un peu complexe et en fin de livre difficile à croire, je pense que l'auteur étant une spécialiste, le lecteur découvre réellement un domaine intéressant.

Le style est facile et clair, car là aussi on bénéficie de l'expérience journalistique de l'auteur.

Les personnages, notamment celui de Cyrille Blake, sont  attachants. J'avais envie de continuer ce livre pour voir si elle allait s'en sortir. je regrette simplement que l'auteur lui ait donné un nom à consonance américaine.

Par contre, je pense que les personnages du mari, Benoît Blake, et de Julien Daumas auraient pu être plus ambigus. Effectivement, j'ai analysé dès le début qui était le bon personnage et qui était le méchant, ce qui retire un peu de suspense à l'intrigue. toutefois, l'auteur a su garder nombre de péripéties pour conserver l'attention du lecteur.

Globalement, c'est un livre que l'on lit facilement et qui nous tient en haleine jusqu'au bout mais il ne restera pas dans les mémoires (inutile de prévoir une intervention sur le cerveau pour l'effacement de ce souvenir).

Il est aussi important de souligner que ce livre dénonce le trafic d'enfants asiatiques, l'esclavage sexuel et l'abus de certaines expérimentations.


Je remercie blogobook.jpg et les éditions xo.png

Lire la suite

Un léger passage à vide de Nicolas Rey

25 Février 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Romans français

reyTitre : Un léger passage à vide
Auteur : Nicolas Rey
Editeur : Au Diable Vauvert


Résumé;

Confession d’un enfant du siècle, c’est le plus personnel, le plus intime des livres de Nicolas Rey qui se raconte ici pour la première fois, avec une sincérité qui émeut, sans aucun fard. On y retrouve les thèmes qui lui sont chers, l’ambiance de ses romans, la vulnérabilité et la lâcheté amoureuse, les textos dans la salle de bain, le foot, Paris, l’amitié fusionnelle…Mais surtout, on y retrouve cette petite musique, cette grâce concise qui lui est propre, une manière de rendre universelle une sensation fugace, la vie ordinaire.

Mon avis : consultez mon nouveau blog http://www;sur la routedejostein.wordpress.com
Lire la suite

Lila être esclave en France et en mourir

22 Février 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Documents

lilaesclave.gifTitre : : Lila être esclave en France et en mourir
Auteur : Dominique Torrès et Jean-Marie Pontaut
Editeur : Fayard

 

 

Résumé :
Lila arrive en France à 14 ans pour servir de bonne à tout faire. Elle est corvéable à merci, ni payée ni scolarisée. Quatre ans plus tard, cette jeune fille joyeuse et douce est renvoyée in extremis à Madagascar, son pays natal, pour y mourir quelques jours après. Sa famille constate son extrême maigreur et de nombreuses traces de coups sur son corps.
Cette mort suspecte provoque l’ouverture d’une enquête en France et, en 2005, ses «employeurs» sont mis en examen pour, notamment, «viol et non-assistance à personne en danger».
Depuis, la justice s’est enlisée dans ses lourdeurs et ses lenteurs et a finalement décidé de classer l’affaire. Pis : elle a refusé d’entendre les témoignages essentiels recueillis par les auteurs de ce livre, à Tananarive et dans la banlieue parisienne.
Ce récit s’attache à faire revivre la petite bonne malgache, sa jeunesse, ses rêves, son long calvaire et sa mort tragique.
Le destin de Lila illustre le drame de l’esclavage moderne en France et l’indifférence devant des victimes trop souvent ignorées de tous.
Un témoignage poignant de vérité.

Mon avis :


« Lila être esclave en France et en mourir » est un récit poignant. Ce livre a d’une enquête journalistique « le poids des mots ».

Dans un style épuré, quelquefois trop journalistique, le lecteur est témoin des lenteurs et défaillances de la justice, face à cette affaire d’esclavage moderne. Le cas de Lila, la souffrance de la jeune fille et l’incrédulité de la famille sont très bien décrits. La description du père « avec son âme qui sourit » et la maturité de Lila, sa grande sagesse et responsabilité qui transparaissent dans ses lettres  sont très touchantes.

J’ai du mal à comprendre qu’autant de témoignages en faveur de Lila ait pu être occulté dans l’enquête mais je suppose que c’est possible vu le nombre de magistrats qui a suivi cette affaire.
Je regrette la longue liste de cas similaires où le dédommagement pécuniaire est la seule issue.
Dans ce genre de cas, les associations semblent être le seul recours humain pour ceux qui n’ont ni l’argent, ni la réputation de se faire entendre.

Cet exemple d’abus sur mineur est malheureusement souvent d’actualité. Le drame d’Haïti a encore montré que des personnes peu scrupuleuses sont toujours prêtes à abuser de la misère humaine pour se faire de l’argent avec  des trafics d’enfants.

Je salue le courage des deux journalistes qui ont enquêté et témoigné par le biais de ce livre.

 

Lu dans le cadre du prixdeslectriceselle1.jpg

Lire la suite

Chez nous de Marilynne Robinson

25 Janvier 2010 , Rédigé par Jostein Publié dans #Romans étrangers

chez nous-copie-1Titre : Chez nous
Auteur : Marilynne Robinson
Editeur : Actes Sud
coeur2.gif


Résumé :

A trente-huit ans, Glory Boughton est de retour à Gilead, où se meurt son père, le révérend qui a exercé dans cette petite ville de l'Iowa un ministère respecté.
Bientôt son frère, Jack - le fils prodigue de la famille, disparu depuis plus de vingt ans -, réapparaît lui aussi, en quête d'un refuge et dans l'espoir confus de se mettre en règle avec un passé tourmenté et douloureux. Celui qui fut jadis l'enfant insupportable de la vaste fratrie des Boughton est devenu un adulte instable, alcoolique et incapable de se fixer ou de conserver un emploi. Sans cesse en porte-à-faux avec le monde et avec les siens - notamment avec son père, homme de traditions dont il est, contre toute attente,
demeuré le fils préféré -, Jack, désormais détruit après avoir été un jeune homme brillant et séduisant tout autant que volage, va alors nouer avec sa soeur un lien d'une intensité incandescente et partager avec elle, dont la vie est également dans une impasse, le lourd secret de ses échecs.
Bouleversant et rédempteur, ce roman sur la famille, la fuite du temps et la succession des générations s'articule sur la triple question de l'amour, de la mort et de la foi. Peut-être plus accompli encore que Gilead, dont il constitue le prolongement, Chez nous, qui a obtenu le prestigieux UK Orange Prize 2009, est probablement le chef-d'oeuvre de Marilynne Robinson.

Mon avis :

C'est un livre que j'ai beaucoup aimé. Il faut au départ s'habituer au style car l'auteur passe facilement de l'évocation de souvenirs ou de pensées au récit de l'histoire actuelle.
Mais cette difficulté s'estompe facilement et le lecteur se laisse emporter par cette histoire très touchante.
Dans cette famille de presbytériens où règnent la compréhension, l'amour et le pardon,
les différents membres de la famille ont du mal à communiquer.
Jack, le fils rebelle, n'a jamais pu s'intégrer dans cette famille. Adolescent, il a enchaîné les bêtises afin d'attirer l'attention sur lui. Après de nombreux méfaits, il a quitté sa famille.
Quand, désespéré, il revient à la maison familiale, il y trouve sa jeune soeur, Glory, qui elle aussi vient de vivre une histoire amoureuse difficile et est revenue vivre auprès de son père souffrant.
Pourtant bien accueuilli, il va se heurter au jugement de son père et du voisin, tous deux révérends.
Ces rencontres sont l'occasion de subtiles conversations sur la prédestination, la grâce divine, l'âme, le destin, la souffrance, la rédemption. Le lecteur conçoit alors toute la difficulté de la réinsertion, d'une part à cause du jugement et de la méfiance des autres mais aussi et surtout à cause de la notion de culpabilité de Jack.

Cela donne un magnifique livre sur l'importance de la famille, avec tous ces petits riens qui réunissent (une virée en voiture, un bol de fraises, un bon repas avec une recette ancestrale) mais aussi tout l'amour, la présence et le soutien d'une fratrie. Le lien humain entre Glory et jack est très fort. Glory veut absolument aider ce frère désespéré. Elle ne voit en lui que sa bonne âme. Les dialogues sont difficiles mais on ressent tous les échanges de regard, de sourire, de larmes aussi.

Lire la suite

Tout est sous contrôle d'Hugh Laurie

1 Décembre 2009 , Rédigé par Jostein Publié dans #Policiers étrangers

Titre : Tout est sous controle
Auteur : Hugh Laurie
Editeur : Sonatine
nombre de pages : 382

J'ai apprécié ce livre pour son humour car je suis fan du cynisme de Dr House. Ce livre lui ressemble et on ne peut pas imaginer quelqu'un d'autre dans la peau de Thomas Lang, ancien militaire d'élite qui se retrouve au coeur d'une intrigue sur le marché des ventes d'armes.
Certes, l'histoire est classique mais elle tient la route. J'aurais aimé y trouver un peu plus de suspense et d'adrénaline. Mais c'est un moment de détente avec l'humour de Dr House en attendant la prochaine saison sur notre petit écran.
Lire la suite

Fragments d'une femme perdue

29 Septembre 2009 , Rédigé par Jostein Publié dans #Romans français

J'aime beaucoup les livres de Patrick Poivre d'Arvor. Sa notoriété lui vaut de nombreuses critiques mais je crois que c'est un auteur sensible. On ressent dans ses livres l'émotion de ses blessures. Bien sûr, on ne peut rester insensible devant "Lettres à l'absente" mais j'aime aussi les romans historiques comme "J'ai aimé une reine". Ce sont des livres qui se lisent très facilement mais qui ne nous laisse pas insensible. J'aime aussi les livres de son frère Olivier et j'ai beaucoup apprécié "Le voyage du fils".
Lire la suite

Genèse du blog

29 Septembre 2009 , Rédigé par Jostein Publié dans #Humeur du jour

Ceci est mon premier blog dédié à mes lectures. "Sur la route de Jostein" est né d'une longue route sur les chemins de la littérature qui a commencé dans "Le Monde de Sophie". Ce roman philosophique écrit en 1991 par l'auteur norvégien Jostein Gaarder a initié ma recherche personnelle dans la littérature. J'ai depuis lu énormément et je confierai ici mes rencontres sur cette longue route. C'est d'ailleurs une étape avec Cormac Mc Carthy qui a généré l'autre partie de mon titre. "La Route", ce roman très épuré m'a emmené à la découverte de la cruauté de l'existence humaine.
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7